RENSEIGNEMENTS
Un conseil, une question sur votre chiot
Je suis là pour vous répondre


CIMG0108.JPG



Tél : 05.58.91.56.03

Port : 06.31.08.63.20

Yorkshire

Cliquez ICI



Possibilité de livraison à domicile

Coût : 120 €

Chihuahua



Cliquez ICI



Possibilité de livraison à domicile

Cout : 120 €
Présentation

Fermer VOS PHOTOS

Fermer CHENIL

Fermer CONSEILS D'ELEVAGE

Fermer LES ADMINISTRATIONS

Fermer ANATOMIE

Fermer STANDARD

Fermer SON AGE

Fermer LES PRENOMS

Fermer ME JOINDRE

Fermer LES PARASITES

Technique

Fermer GIFS ANIMES

Fermer LES NAISSANCES DES CHIOTS

LES PARASITES - Les parasites externes

LES PARASITES EXTERNES






LES PUCES

 

puce.jpg



Ce sont les puces que l'on trouve le plus souvent sur le poil du chien. Les puces se déplacent dans les poils du chien lorsque vous les écartez.Les rejets des puces forment de minuscules points noirs qui indiquent la présence du parasite. Celles-ci ne restent pas longtemps sur le chien ou elles sucent son sang, mais sont souvent sur vos tapis, moquettes, ou parquet. Il est nécessaire de traiter le chien ainsi que la maison et la niche. Passez régulièrement l'aspirateur.



LES POUX


Les poux vivent en permanence sur l'animal, ils sont enfouis dans le pelage, et ils ont tendance à se regrouper au niveau de la tête et des oreilles. Ils ne sont pas transmissibles à l'homme. Il suffit d'effectuer plusieurs traitements consécutifs, car l'éclosion des oeufs est espacée dans le temps.



LES TIQUES


tique6.jpg





Seules les tiques peuvent transmettre la piroplasmose.
Afin de pouvoir aspirer le sang du chien, la tique injecte une salive anticoagulante qui contient les parasites de la piroplasmose. Une fois dans le sang ceux-ci pénètrent dans les globules rouges, s'y multiplient, et les font éclater.
Il en résulte une anémie (manque de globules rouges), et une intoxication du foie et des reins par les déchets issus des globules rouges détruits.
Les chiens attrapent généralement les tiques dans les haies, les buissons, les broussailles ou l'herbe




LA TEIGNE


teigneyork.jpg




La teigne est une infection causée par des champignons qui ont la particularité unique d’envahir et de proliférer dans les tissus kératinisés tels les poils, la couche cornée de l’épiderme, les ongles et les griffes.
La teigne est une affection particulièrement commune chez les jeunes chats, les chats provenant d’animaleries, de refuges d’animaux ou même de certaines chatteries. Elle se rencontre aussi chez le chien, quoique plus rarement.

La teigne d'origine animale est une cause relativement commune de zoonose (maladie transmissible des animaux aux humains). Microsporum canis, provenant principalement du chat mais aussi du chien, est l’agent responsable de la majorité des teignes d’origine animale et, par conséquent, de la majorité des zoonoses causées par les dermatophytes.
Signes cliniques chez l’animal
Typiquement, on retrouve une ou plusieurs lésions circulaires, alopéciques (sans poils), plus ou moins enflammées et squameuses, et qui causent généralement peu de démangeaisons. Chez le chat, les lésions siègent principalement sur la tête, la face et les extrémités. Toutefois, de nombreux chats infectés ne présentent que des lésions subtiles ou légères dites sous-cliniques, ou sont totalement asymptomatiques. Ils sont néanmoins source de contagion.


LA CHEYLETIELLOSE

Lascheletelliose.jpg




La cheyletiellose est une ectoparasitose relativement fréquente chez le chat, plus rare chez le chien. Elle est cependant encore couramment rencontrée dans les collectivités, car il s'agit d'une dermatose très contagieuse (élevages, chenils, magasins). On l'observe notamment dans les races à poil long.

Le parasite, Cheyletiella yasguri, est un acarien de grande taille qui vit en surface de la peau. Il se localise préférentiellement au niveau de la zone dorsale du thorax et du dos. Il se nourrit de squames et de débris épidermiques. On peut le voir bouger sur le tégument, sous l'aspect d'une petite pellicule blanchâtre (" walking dandruff " des anglosaxons, c'est à dire littéralement " pellicule qui marche ").

Les parasites peuvent être à l'origine de prurit, de squamosis "pelliculs", d'alopécie, mais il existe aussi des animaux qui hébergent des cheyletielles sans en souffrir.

Le diagnostic repose sur l'isolement du parasite et/ou de ses oeufs, ce qui est parfois difficile, et sur leur examen microscopique.

Le traitement est simple car les cheyletielles sont très sensibles aux insecticides couramment utilisés pour la lutte contre les puces. Il doit être assez long ; huit semaines sont souvent nécessaires car les oeufs sont insensibles aux acaricides.

La contagion à l'homme est fréquente. La localisation du prurigo dépend, comme pour la gale, des parties du corps en contact étroit avec l'animal, directement ou indirectement. En règle générale, les lésions se situent au niveau de la poitrine, des bras, de la taille ou des cuisses.

L'acarien ne se reproduit pas chez l'homme ; le simple traitement des animaux suffit à faire disparaître l'infestation humaine en quelques jours.


LA GALE SARCOPTIQUE

sarcoptesgale.jpg



La gale sarcoptique du chien est une dermatose parasitaire relativement fréquente et sous-estimée à la fois des éleveurs et des vétérinaires. Le parasite responsable, Sarcoptes scabiei var. canis) est un acarien psorique, c'est à dire vivant dans la profondeur de l'épiderme. Il creuse des galeries et des cavernes pour y pondre des oeufs, qui se transforment en larves puis en nymphes puis en nouveaux adultes. Ce cycle est extrêmement rapide (quelques jours) et la femelle de sarcopte est très prolifique, provoquant rapidement une pullulation parasitaire et l'extension de l'infection. La contagion est principalement assurée par un contact direct entre un chien parasité et un chien sain, mais les parasites adultes peuvent aussi survivre dans l'environnement quelques jours et y être responsables de contamination. Il arrive qu'au sein d'un effectif un seul chien soit atteint, mais le plus souvent un grand nombre d'animaux présentent des symptômes.

Les signes cliniques sont avant tout des démangeaisons marquées (il existe probablement des réactions d'hypersensibilité) : léchage, mouvements incessants de grattage, mordillements (photo 2). On parle de prurit démentiel. Les lésions consécutives aux traumatismes auto-infligés s'installent rapidement : excoriations, squames, plaies... Parfois, il est possible d'observer des papules croûteuses (" boutons de gale ") qui peuvent évoquer une gale. Les lésions sont surtout ventrales et faciales.

Le diagnostic n'est pas toujours facile. On peut mettre en évidence le parasite par prélèvement cutané (photo 3). Malheureusement, les acariens sont souvent peu nombreux et difficiles à observer (on estime à environ 50 % les chances d'obtenir un sarcopte par raclage).

Le traitement fait appel à des acaricides soit sous forme topique (lotions ou frictions), soit sous forme systémique




LA GALE DES OREILLES


C'est un petit parasite, de la famille des acariens. Il se localise essentiellement dans les conduits auditifs des chiens, où il s'y reproduit suivant un cycle classique : les adultes pondent des oeufs, qui donnent des larves, lesquelles se transforment à leur tour en de nouveaux adultes.

Comment se manifeste-t-il ?
La prolifération parasitaire déclanche une otite externe inflammatoire pouvant être très douloureuse et aussi provoquer des démangeaisons (éventuellement une allergie aux parasites) pouvant entraîner des lésions graves par grattage à type de blessures ou d'hématomes (ces derniers sont une urgence : emmenez immédiatement votre chien chez le vétérinaire).
Le grattage est le plus souvent modéré au début, le chien secoue plutôt la tête.
Du fait de l'inflammation du conduit auditif externe, il y a surproduction de cérumen. Celui-ci devient brunâtre et même marron foncé ou noir. Son accumulation produit une forte odeur, caractéristique de la gale.
L'otite inflammatoire peut éventuellement se transformer en otite suppurée par complication bactérienne.

Comment le vétérinaire va-t-il diagnostiquer une gale des oreilles ?
Par l'examen des oreilles, à l'aide d'un otoscope, il va pouvoir apercevoir un cérumen de couleur noirâtre, en quantité anormalement abondante et s'accompagnant d'une forte odeur.
En faisant, éventuellement, un prélèvement de cérumen avec examen microscopique de celui-ci. Il pourra alors observer des parasites adultes, des larves et des oeufs.

Comment se transmet la maladie ?
Elle se transmet d'un chien (ou chat) à l'autre, par simple contact, et d'une oreille à l'autre, bien sûr sur le même animal. C'est donc une maladie très contagieuse et qui peut être très fréquente, notamment chez les chiots en élevage. Cette maladie n'est jamais transmissible à l'homme.
Si le chiot que vous venez d'acheter se gratte les oreilles, ou secoue souvent la tête, pensez à la gale des oreilles et consultez votre vétérinaire.

Quel traitement va-t-on donner ?
Tout d'abord, il faudra effectuer un nettoyage complet du conduit auditif atteint (le plus souvent les deux) avec un produit d'hygiène ou un antiseptique ordonné par votre vétérinaire. Celui-ci vous donnera aussi un produit acaricide (qui détruit les acariens) sous forme de gouttes ou de pommades auriculaires. Le traitement devra être poursuivi pendant plusieurs jours (même après disparition de tous les signes) afin de détruire tous les acariens et d'éviter toutes récidives.
Comment prévenir la contagion aux autres animaux de la maison ?
En traitant rapidement et efficacement le chiot ou chien contaminé.
En traitant également tous les autres chiens (et chats) vivant dans le même foyer.
En assurant à votre chien une bonne hygiène des oreilles.
La prévention primaire n'existe pas, sauf à éviter complètement la fréquentation d'animaux connus comme étant contaminés


LES AOUTATS

aoutat.jpg



Les aoûtats sont de petits parasites visibles la plupart du temps entre les doigts et au bord supérieur des oreilles. Ce sont les larves d'un acarien, et mesurent 1/4 de millimètre. Ils s'attrapent essentiellement dans l'herbe ou dans les zones ombragées, à la fin de l'été et au début de l'automne. On leurs donnent d'autres nom : pique d'aout ou rouget par exemple.






 


Date de création : 28/06/2007 @ 19:32
Dernière modification : 03/09/2010 @ 11:54
Catégorie : LES PARASITES
Page lue 5978 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

 
Réactions à cet article

 
Berger des pyrénées


Cliquez ICI


Possibilité de livraison à domicile

Coût : 120 €

Visites

 205235 visiteurs

 1 visiteur en ligne

pub1
^ Haut ^